Des enjeux économiques maîtrisés

Titre projet


Constats


• Le système économique actuel, favorisant la consommation de biens importés et les égoïsmes individuels, détruit insidieusement les liens sociaux, fondement de nos sociétés océaniennes.

• Notre pays a, davantage que bien d’autres pays, les moyens économiques d’une douceur de vivre, pourvu que les valeurs que nous portons soient mieux ancrées et partagées.

• S’il est exact que la France apporte au pays une aide financière importante, ces financements artificiels amènent avec eux de nombreux défauts : hausse des inégalités, gaspillage, vie chère, surévaluation de la monnaie, et, pire que tout, une passivité de notre population envers son propre développement, parce qu’en cas de coup dur, « c’est la France qui paye ».


Une stratégie économique de long terme


• L’économie de demain, celle de « l’après-nickel », doit être préparée aujourd’hui, en anticipant les secteurs et les produits où le pays pourra être compétitif sur le marché international, malgré la petite taille de notre population et notre niveau de vie élevé. Par exemple, le secteur du tourisme gagnera à s’appuyer sur ce que nous avons en propre — ce que les autres n’ont pas —, notre patrimoine naturel et culturel si riche. Cette forme de tourisme valorise les gens là où ils vivent.

• Pour le court terme, on visera l’autosuffisance, dans les secteurs traditionnels de l’agriculture, l’agroalimentaire, les biens de consommation courante, la sylviculture, la pêche, la pisciculture.

• La libre entreprise sera garantie, dans les limites fixées par la loi. L’actionnariat populaire et/ou des salariés sera encouragée.

• La compétitivité de l’économie sera recherchée par le dialogue social, l’investissement et la politique de change.

• Des synergies et partenariats dans l’environnement Pacifique seront recherchés en priorité.

• L’harmonisation progressive des salaires du public et du privé sera source de dynamisme économique, de modération des prix et de justice sociale.

• L’incitation au réinvestissement local des bénéfices se fera par une série de mesures dont certaines sont déjà « dans les tuyaux » : création de produits d’épargne locaux attractifs, suppression des avantages fiscaux aux placements extérieurs, maîtrise des flux de capitaux.

• Une fiscalité plus juste sera non seulement un facteur de cohésion sociale, mais aussi un outil économique efficace : une redistribution des revenus en faveur des classes les plus modestes encourage la consommation, donc la production, et rendra le travail plus attractif que la rente.

• Une meilleure efficacité de la dépense publique, plus économe de moyens matériels et humains, sera recherchée. Des passerelles entre les secteurs public et privé seront créées, afin de rapprocher les compétences et les emplois.

Case projet

Retour au sommaire du projet

Total 3 Votes
2

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?