Formation politique des jeunes – Région Djubéa

Cette phrase nous l’entendons souvent, que ce soit au niveau politique, au niveau des instances coutumières ou religieuses, au niveau familial. A tous les niveaux, on pousse la jeunesse à se prendre en main, à prendre et à assumer de plus en plus de responsabilités dans tous les domaines. A l’instar, la jeunesse est tout aussi désireuse de s’impliquer davantage. Mais comment peut-elle se révéler entièrement et efficacement si elle ne possède pas de bases solides ?
L’initiative de relancer les formations politiques s’inscrit dans la volonté de doter la jeunesse de ces clés qui permettent d’ouvrir les portes de l’histoire, de la connaissance, du savoir, permettant de décoder, de comprendre les mécanismes et les concepts politiques, et par ailleurs d’analyser l’actualité politique.
Suite aux réunions des comités locaux de la région, le besoin d’être formé politiquement a été largement exprimé par les jeunes. Les responsables ont donc pris la décision d’organiser une journée de formation placée sous le thème « Histoire et philosophie de l’Union Calédonienne » : Connaître notre passé, pour comprendre notre présent, et se  projeter dans l’avenir.
C’est donc le 27 juillet 2013, que les jeunes de la région Djubéa-Kapumë  se sont réunis à Païta Cheen Kanak, pour suivre cette première journée de formation, avec la participation des membres du bureau du Mouvement.
Nous avons pu aborder ce thème sous le signe de l’échange, du partage et de la transmission. La formation s’est déclinée en trois points.
Tout d’abord l’histoire. Nous avons effectué un retour en arrière dans le temps, de la prise de possession, à aujourd’hui. Analysant le contexte historique et le contexte politique à chaque époque cruciale qu’a connu le pays,  qui aboutira à  la création de l’Union Calédonienne et du FLNKS, lequel a façonné la situation institutionnelle telle que nous la connaissons aujourd’hui.
En deuxième lieu, nous avons abordé la philosophie du mouvement. Les valeurs que porte le parti, la signification des symboles… Et pour terminer nous avons étudié l’organisation du mouvement,  de la section de base au Congrès national du parti qui a lieu tous les ans.
Grâce à cette formation, nous avons pu nous rendre compte de la richesse de notre pays. Par procuration nous avons pu « connaître » ces hommes qui ont fait de la libération de notre peuple une lutte permanente, et qui ont dessiné les contours du modèle de société voulu pour demain. Nous avons pu également mesurer l’importance des structures de l’Union Calédonienne, cette organisation qui fait sa force et qui permet à notre mouvement d’être présent sur la scène politique depuis 60 ans maintenant.
Les jeunes de la région ont particulièrement apprécié les échanges avec  les membres du bureau, et le contenu de la formation. Le bilan fut unanimement positif et les jeunes ont réitéré leur demande que dans l’année plusieurs sessions de formation leurs soient offertes, sur des thèmes divers et variés.
Pour conclure, lors de cette journée, le besoin des jeunes à connaître plus en profondeur leur héritage historique et culturel s’est extériorisé. Leur soif d’apprendre et de comprendre est débordante, encore faut-il leur donner les moyens de la rassasier. Chacun des jeunes présents a pris conscience de son héritage, et qu’aujourd’hui, c’est à  leur tour de prendre le flambeau et continuer le chemin tracé par nos vieux.


Nombre de vues :

(309)

Total 4 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?