Une Fédération des exploitants et sous-traitants kanaks pour le développement local

Photo Fédération

La signature des statuts de la Fédération le 8 août 2014 à l’Avenir, siège de l’Union Calédonienne.

Ces dernières années, les militants UC ont souhaité que les Kanaks s’investissent dans l’exploitation minière comme le souhaitait de son vivant Eloi Machoro : « L’Indépendance commencera lorsque nous (kanaks) mettront un pied sur la mine. »

 

Le premier pas a été fait avec le rachat de la SMSP à M. Jacques Lafleur en 1990, puis une étape décisive sera franchie avec la mise en route de l’Usine du Nord,

 

Dans le souci d’une meilleure répartition de la richesse tirée de la valorisation de notre ressource naturelle, jusqu’à présent essentiellement réservée aux cercles très fermé des sociétés minières, la Fédération des exploitants et sous-traitants kanaks a vu le jour, concrétisant d’une part la vision de Eloi et répondant à la volonté des militants UC qui ont souhaité que la rente minière profite aussi aux sociétés des communes minières.

 

Cette démarche poursuit le même objectif de l’Usine du Nord mais dans une moindre mesure, à savoir amorcer une diversification économique dans les communes minières, dont les populations n’ont jamais profité des richesses tirées des millions de tonnes de minerais qui ont quitté leurs baies. Nous pouvons prendre l’exemple de la SONAREP lancée avec Raphaël Pidjot et Cézelin  Tchoéaoua qui a commencé sa diversification avec l’ouverture prochaine sur Poum d’une station service, d’un centre commercial et d’une quincaillerie.

 

Après la signature des statuts formalisant l’adhésion des entreprises à la fédération, les responsables, dont le président Freddy Chagui, sont venus présenter le bureau de la structure et sa feuille de route au bureau de l’Union Calédonienne et de confirmer que l’une des motions adoptées en congrès UC vient de prendre corps,

 

Des échanges sont en cours les sociétés Montagnat et Ballande pour commencer les formes de partenariats commerciaux possibles et aborder la question des APM (Autorisations personnelles minières) que les sociétés membres de la Fédération comptent déposer l’année prochaine. La SLN a aussi été sollicitée pour les mêmes raisons.

 

Une rencontre a été organisée à la tribu de Ouinané le 12 octobre avec les administrateurs et cogérants de la COMICOB pour évoquer la stratégie d’exploitation sur la vallée de la Tontouta sur le versant Boulouparis avec des perspectives possibles avec la SLN et la Société Montagnat voire même Ballande. Une rencontre est programmée sur Poya sur le même thème.

 

Par ailleurs, une visite est envisagée pour assister à l’inauguration du centre commercial et de la station service de la SONAREP. Pour mémoire, la SONAREP rassemble 460 actionnaires et une quarantaine d’employés. En assurant le chargement des minéraliers à Poro, N’Go et Poum, elle est une source de développement économique de la commune.

 

Cette prochaine visite de la Fédération sera aussi l’occasion de s’informer sur le chantier qui attend la SONAREP en matière de sous-traitance avec la SLN.


Nombre de vues :

(896)


Total 7 Votes
3

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?