Explications du groupe UC-FLNKS avant le Comité des signataires extraordinaire

.

Lors de la visite, fin avril, du Président de l’Assemblée nationale, M. Claude Bartolone, dans le cadre d’une mission d’information sur l’avenir institutionnel, les partis non-indépendantistes, UCF, FPU et Calédonie Ensemble, ont organisé une manifestation pour dénoncer la gestion du dossier calédonien et en particulier de la question du corps électoral, par le gouvernement français. En réaction, M. Bartolone a proposé la tenue d’un Comité des signataires fin mai-début juin avec un seul point à l’ordre du jour, la modification de la Loi organique et la constitution du corps électoral du référendum d’autodétermination.

 

Suite à cette proposition du Président de l’Assemblée nationale, chaque parti a fait part de ses réactions et attentes lors de rencontres avec le haut-commissaire de la République et il ressort que l’ensemble des partis, à l’exception du Palika, a souhaité que la question du corps électoral spécial des provinciales soit aussi inscrite à l’ordre du jour, afin de lever tous les contentieux dans ce domaine. Les élus UC-FLNKS sont allés dans ce sens, considérant à juste titre qu’il n’est pas possible de régler la question du corps électoral de sortie, sans avoir assaini le corps électoral des provinciales.

 

Le groupe UC-FLNKS a souhaité informer les Calédoniens de ce qu’il va défendre le 5 juin prochain à Paris.

 

Nous publions aussi une mise au point de la commission Politique et citoyenneté du FLNKS concernant les informations erronées diffusées par Philippe Gomés à propos de la position des indépendantistes sur le corps électoral.

.

Réponse de la commission politique et citoyenneté du FLNKS aux propos de M. Gomés


Nombre de vues :

(711)


Total 1 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?